top of page
Rechercher

Respecter mes limites




Respecter mes limites...

Toute une histoire...

Facile à dire mais pas si simple à appliquer.

Personnellement en tant que femme, mère, épouse et professionnelle c'est un équilibre pas facile à obtenir. Pour respecter mes limites, je dois déjà les avoir identifiées. C'est quelque chose qui n'a pas fait partie de mon éducation. Née dans les années 80, j'ai plutôt été encouragée à être gentille, sage et serviable, discrète si possible aussi. On ne m'a pas poussée à m'affirmer ni à pouvoir dire si les situations que je vivais étaient respectueuses de ma nature. C'est la bienséance, la politesse et d'autres valeurs sociales qui prédominaient sur mes émotions et sentiments. Je ne fais pas de jugement sur les valeurs qui étaient mises en avant dans ma famille, j'ai seulement appris depuis que pour que l'équilibre soit vraiment bon pour moi et pour les personnes qui m'entourent, je dois me mettre dans l'équation.

J'aime utiliser la métaphore du verre et du pichet pour expliquer cet équilibre. Si je veux pouvoir offrir à mon entourage mon écoute, mon service, ma serviabilité et toutes les autres actes qui leur sont agréable et qui maintiennent nos bonnes relations, donc si je veux pouvoir remplir leurs verres à partir de mon pichet, je dois avoir un pichet qui est rempli lui aussi. Pour que mon pichet soit rempli, il faut que j'ai du temps pour les activités qui me remplissent. Ces activités sont différentes pour chacun d'entre-nous. Certains ont besoin de voir leurs amis tandis que d'autres ont besoin de se balader seul dans la nature. Certains se ressourcent en écoutant de la musique et d'autres en décorant ou astiquant leur maison . Pour certains, ce sera le sport, pour d'autres la peinture, les jeux-vidéos ou le shopping. Le comment est important à connaître pour pouvoir y avoir recours... Respecter mes limites, c'est savoir quand je donne trop à mes dépends. Respecter mes limites signifie aussi être capable de dire stop avant que mon pichet soit complètement vide et cela veut aussi dire pouvoir demander de l'aide pour qu'il soit rempli ou pour que d'autres pichets participent au remplissage des verres...

Le respect de mes limites demande que je les connaissent, que je sache ce qui me remplit et que je me respecte assez pour oser demander de l'aide. Au final, le respect de mes limites me permet de les faire respecter aux autres et assaini toutes les relations. En me montrant du respect, j'affirme que je le mérite et je peux le demander des autres...

Le respect de mes limites est le premier pas vers une nouvelle posture, vers une affirmation de moi salutaire et saine.

Pour moi, respecter mes limites c'est aussi être capable de passer du temps sans rien "faire" de productif, accepter que j'ai le droit de me reposer si c'est ce dont j'ai besoin sans me sentir coupable, flemme ou inadaptée. Aujourd'hui ces moments d'inactivité ont encore plus de saveur et m'amènent un sentiment proche de la volupté. Je me les autorise avec joie parce que je sais que si je me les accorde aujourd'hui, demain je serais mieux avec mon entourage, mes proches, mes clients, mes enfants et que notre équilibre n'en sera que meilleurs.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page